Ce ne sont pas les opportunités professionnelles qui manquent au Cambodge, le pays étant en plein essor, de plus en plus d’entreprises sont créés tous les ans, nécessitant plus de travailleurs. Tous les secteurs sont concernés, il y a de l’emploi à pourvoir dans tous les domaines. Néanmoins les amoureux du Cambodge doivent connaître quelques informations supplémentaires avant de réserver leur billet d’avion, car le recrutement de travailleurs étrangers est régi par certaines conditions selon la législation cambodgienne.

À travers cet article vous serez éclairé sur les législations, les démarches, et les secteurs du marché qui recrutent en ce moment au Cambodge, afin de mettre en place vos projets d’orientation professionnels dans le Royaume Khmer. Ne vous inquiétez pas, vous ne serez ni le premier ni le dernier à désirer changer d’horizon, et si vous pensez à l’Asie du sud-est pour réaliser vos ambitions, vous avez sûrement raison de le faire.

Bonjour, je m’appelle Guillaume et je suis expatrié en Asie du Sud Est. Je passe l’essentiel de mon temps entre le Vietnam, le Cambodge et la Thaïlande et je vous certifie que les opportunités de travail 🤑 sont importantes dans la région quand on sait les saisir.

Arrivé comme stagiaire, j’ai petit à petit « fait mon trou » ce qui m’a permis de m’y installer définitivement. Avec ce retour d’expérience sur l’ensemble des pays de cette région, je vais vous partager ce que j’ai appris sur l’emploi au Cambodge 🇰🇭 mais aussi mes recommandations si vous souhaitez venir vous installer dans cette région plusieurs années : le Cambodge n’est probablement pas le pays à cibler pour décrocher des opportunités de travail sur le long terme 🚀.

Particulièrement au Cambodge, il y a déjà beaucoup de travailleurs étrangers qui ont su tracer leur chemin dans un pays totalement différent du leur et qui ont même pu y trouver un épanouissement professionnel. Le plus important est de trouver un poste qui correspond à ses qualifications, mais qui, plus que tout, nous plaît. Faire ce que l’on aime est ce qui doit motiver chacun, c’est ainsi qu’on peut évoluer le plus. Et s’il se trouve que ce que vous aimez se situe au Cambodge, il ne faut pas hésiter.

Comment trouver du travail au Cambodge

Par où commencer allez-vous dire ? Par vous renseigner sur les modalités de recrutement au Cambodge. Il n’y a pas de prérequis particulier pour pouvoir venir travailler au Cambodge. Si vous parlez le Khmer, ce serait un vrai avantage dans vos démarches de recherches d’emploi, mais sachez que cela n’a rien d’obligatoire, si vous vous débrouillez en anglais vous devez pouvoir bien vous en sortir.

Vivre au Cambodge : travailler dans l'éducation, la santé et s'expatrier

Postulez auprès des différentes entreprises locales, faites des candidatures spontanées, mais aussi pour augmenter vos chances, gardez un œil sur les plateformes de mise en relations des demandeurs d’emplois et des employeurs. Dans les démarches de recherche d’emploi, internet et les réseaux sociaux sont des outils pertinents. Pour les ressortissants Français, il y a la Chambre de Commerce et d’industrie franco-cambodgienne (CCFC) qui peut apporter une aide précieuse au cours des démarches. Vous pourriez aussi compter sur les autres expatriés et leurs cercles de connaissance pour vous orienter. Le bouche-à-oreille fait encore partie du quotidien au Cambodge, ainsi vous pourriez accéder à un emploi si votre entourage vous tient au courant des différentes offres dont les autres parlent.

Certains expatriés commencent leur carrière à l’étranger par  devenir professeur de français ou d’anglais au Cambodge. D’autres préfèrent acquérir de l’expérience en travaillant de 6 mois à un an et en faisant un Stage ou du bénévolat au Cambodge. L’objectif de ces emplois temporaires est de se familiariser avec la culture, d’apprendre la langue et de construire un réseau solide pour trouver du travail dans son domaine d’activité dans un second temps.

FAQ – Trouver un emploi et travailler au Cambodge ?

🇰🇭 Dois-je parler khmer pour travailler au Cambodge ?

Pas du tout. Si vous ne parlez pas le khmer – la langue officielle du Cambodge, il vous sera tout à fait possible de trouver un emploi dans un environnement anglophone. Le Cambodge a tout ce qu’il faut, depuis les start-ups innovantes jusqu’aux grandes entreprises internationales.

💥 Est-il facile de trouver un emploi au Cambodge ?

Si vous recherchez un poste saisonnier, un stage ou un emploi de courte durée, le Cambodge est l’endroit idéal pour apporter un peu de variété à votre routine professionnelle. Toutefois, je ne vous recommande pas de choisir le Cambodge comme lieu de construction de votre carrière pour les années à venir. On va vous présenter en pied d’article quelle est la destination qui possède le plus d’opportunités dans la région puisque l’économie est en plein boom et la présence d’entreprises étrangères est bien plus importante ce qui augmente considérablement vos chances de trouver du travail en Asie du Sud Est.

📝 Ai-je besoin de documents pour commencer à travailler au Cambodge ?

Oui. Avant votre arrivée, vous devrez obtenir un visa de travail pour entrer dans le pays. Ensuite, votre employeur s’occupera de vous délivrer votre permis de travail et votre livret de travailleur étranger. Ce dernier, ainsi que votre visa, doivent être renouvelés chaque année moyennant des frais supplémentaires, alors n’oubliez pas de le faire en temps voulu. Il est aussi possible d’arriver en visa courte durée : tourisme ou business de quelques mois et ensuite de faire les démarches sur place pour démarcher les entreprises et trouver une opportunité d’emploi.

🇫🇷 Tout étranger peut-il travailler au Cambodge ?

Oui. Selon la loi cambodgienne, un ressortissant de n’importe quel pays peut chercher un emploi au Cambodge s’il a obtenu tous les documents nécessaires et s’il satisfait aux exigences locales. Les démarches en terme de permis de travail, titres de séjour longue durée et assurance santé font parti du package des propositions faites lorsque vous trouverez un travail. Il n’est pas légal de travailler au Cambodge avec un visa tourisme, donc vous pouvez toujours être mis à l’essai quelques semaines et ensuite basculer sur un contrat de travail pour ne pas être inquiété.

🤑 Recevrai-je un salaire plus élevé que les Cambodgiens locaux ?

En règle générale, les expatriés perçoivent un salaire plus élevé que les citoyens cambodgiens. En tant que travailleur étranger, votre salaire peut être jusqu’à 15 fois plus élevé que celui d’un Cambodgien moyen. Vous pouvez donc être sûr de pouvoir vous offrir une bonne vie en tant qu’expatrié dans ce pays passionnant. Ne soyez pas trop gourmand sur vos prétentions salariales si un employeur vous le demande : que vous soyez junior ou senior sur une position, il n’est pas rare de commencer sur un salaire bien en dessous de ce que vous pourriez espérer en France mais vous aurez en général bien plus de responsabilités. Une fois que vous aurez fait vos preuves, demander une augmentation de 30 à 50% par an les premières années est envisageable si l’entreprise est contente du travail fourni.

🇻🇳 Meilleur pays où travailler en Asie ?

Le Cambodge en terme de PIB et de dynamisme reste bien inférieur au Vietnam. Si vous projetez de vous expatrier plusieurs années ou éventuellement de rebondir après une première expérience (stage, volontariat, VIE) sur une opportunité d’emploi stable, nous vous invitons à envisager le Vietnam plutôt que le Cambodge. Le Cambodge reste un pays qui est excellent à vivre pendant un à deux ans et qui présente grâce notamment aux investissements de la Chine, de nombreux débouchés pour des entreprises étrangères asiatiques. Si toutefois vous êtes à la recherche d’opportunités pour des entreprises françaises, le Vietnam présentera plus d’attractivité et d’opportunités pour les français en quête d’emploi en Asie du Sud Est. Nous vous invitons à lire plus bas dans la page et à consulter nos conseils sur la meilleure destination en Asie du Sud Est pour trouver du travail.

Les choses à savoir sur l’emploi au Cambodge

La législation cambodgienne autorise à travailler de 48h à 60h par semaine. Le salaire moyen est de 150 à 300$ pour les travailleurs peu qualifiés, environ 600 $ pour un contrat de technicien, et plus de 1000 $ pour les emplois nécessitant des spécialités spécifiques. Notons qu’il s’agit là des salaires des expatriés, car le salaire moyen d’un Cambodgien lambda est de 73 $ par mois. Vous allez donc bien vivre avec votre salaire, d’autant que la vie n’est pas chère au pays des Khmers. Les secteurs d’activité qui recrutent, les domaines qui ont le plus besoin d’effectif et qui embauchent sont ceux du textile, de l’agriculture, des BTP et bien entendu le tourisme. Le Cambodge recherche des compétences plus ou moins élevées dans ces secteurs, le niveau de compétence d’un cadre ou d’un cadre supérieur serait très recherché parmi les expatriés expérimentés, car cela se fait rare dans ce pays.

Comment vivre au Cambodge à Phnom Penh, Siem Reap et travailler

Les opportunités professionnelles sont nombreuses, mais l’enseignement est aussi très prisé par les étrangers. Le pays compte plusieurs centres linguistiques, et beaucoup d’expatriés y enseignent, surtout la langue anglaise, mais il existe aussi d’autres centres qui proposent une autre langue. Il est facile de trouver un emploi dans ce domaine, il y a une forte demande et pas assez de personnes parmi la population locale. Les exigences de diplômes ou d’expérience varient en fonction des centres. Dans les entreprises locales aussi, ils embauchent des expatriés pour donner des cours et former leur personnel. Donc, parler la langue couramment pourrait vous suffire pour être embauché.

Travailler dans le volontariat au Cambodge pour une ONG

Le secteur privé est aussi un secteur qui recrute beaucoup d’expatriés, sachez que ce secteur connaît actuellement une grande croissante. Les investisseurs sont nombreux, les sociétés privées et les start-up sont à l’affût de toutes les compétences en accord avec leurs activités. Les organisations non gouvernementales (ONG) attirent aussi beaucoup de travailleurs étrangers, beaucoup œuvrent pour le développement au Cambodge, et elles sont financées par des bailleurs non négligeables comme la Banque Mondiale ou les Nations Unies. Si vous avez la fibre humanitaire, ce domaine est pour vous, vous allez pouvoir mettre vos compétences au profit de projets à caractère humanitaire au Cambodge qui, malgré ses progrès, est encore l’un des pays où la pauvreté règne.

Envie de travailler au Cambodge ? Téléchargez le guide gratuit

Le permis de travail pour les expatriés

Au Cambodge, en plus du permis de travail, il existe un carnet de travailleur étranger, les deux documents sont délivrés par le Ministère chargé du travail. Vous devez donc d’ores et déjà obtenir un visa travailleur (en général c’est un visa de 12 mois qu’il faut renouveler tous les ans), puis avec votre futur employeur vous entamez les démarches d’obtention du permis de travail, et du carnet travailleur étranger.

travailler au Cambodge et rencontrer des khmer d'ONG pour des stages de volontariat

Un contrat de travail pour étranger n’est valable qu’un an, il faut aussi le renouveler chaque année. Les frais associés à cette démarche de demande de permis de travail et les autorisations de visas étranger tournent autour de 100 $. Le renouvellement se fera chaque année entre le mois de janvier et le mois de mars, vous auriez la possibilité de le faire sur la page internet du site du Ministère du travail, dans le volet dédié aux travailleurs étrangers (avec un coût supplémentaire de 33 $). Outre ces documents, il vous sera demandé de faire un bilan médical, comptez 25 dollars pour cela.

Législation et travail au Cambodge

La législation du Cambodge autorise tous les ressortissants d’autres pays à travailler à condition d’être entré légalement dans le pays, de posséder tous les documents et aptitudes pour pouvoir travailler, et de ne pas être porteur de maladies contagieuses. Votre futur employeur, et vous-même, seront serein quand ces étapes auront été réalisées, car le cas échéant, les deux parties pourraient être sanctionnées. Il est possible de demander le visa en amont auprès des autorités compétentes dans chaque pays, mais il est aussi possible de le faire à l’arrivé à l’aéroport au Cambodge. N’hésitez pas à bien vous renseigner à votre arrivée car les législations évoluent et des mises à jour sont régulièrement apportées ; au risque d’être victime de sanction.

Les opportunités de carrière au Cambodge

Travailler au Cambodge comme consultant ou indépendant expatriéBesoin de changer d’horizon ? Envie de soleil toute l’année ? Ras-le-bol de la routine métro-boulot-dodo ? Considérez le temps d’un instant l’expatriation, et particulièrement le Cambodge. Oui, vous auriez l’impression d’être en vacances toute l’année, dans cette aventure tout aussi bien professionnelle qu’humaine. Le « burn out » n’aura pas sa place dans votre quotidien qui sera épicé aux saveurs de l’Asie du sud-est. La rencontre d’autres aventuriers au même parcours que le vôtre, l’apprentissage d’une nouvelle langue, d’une nouvelle culture et d’un nouveau style de vie.

Au Cambodge, non seulement vous allez donner une dimension internationale à votre carrière, mais vous aller aussi mieux vivre car le coût de la vie y est plus bas. Certainement, les besoins ne seront pas les mêmes qu’en Europe et ailleurs dans les grandes villes des pays déjà bien développés, le plus important est d’accepter d’adopter la richesse que ce pays a à vous offrir et ce n’est pas, en premier lieu, une richesse financière. La population cambodgienne vous ouvrira bien les yeux sur ce qui est essentiel et ce qui est superflu, elle vous apprendra à reconnaître les vraies valeurs des choses, des relations et du temps. Et bien que vous alliez de temps en temps ressentir le poids de l’éloignement et que votre famille et vos proches vont vous manquer, vous allez vite vous recentrer sur l’essentiel.

Certains resteront des mois, des années, une vie, et puis d’autres auront assez vite le mal du pays. Dans tous les cas, venir travailler au Cambodge est une expérience à faire une fois dans une vie, vous allez de toute façon en revenir enrichi : riche d’expérience et riche de souvenir. Garder un œil sur les métiers que vous pouvez ou ne pouvez pas exercer sur place, restez à jour avec les réglementations en vigueur, sachez profiter des opportunités qui frappent à votre porte, et épanouissez-vous dans votre choix pour l’expatriation, vous avez assurément fait un bon choix. Rien de ce que l’on pourrait vous dire à l’avance pour vous préparer ne sera exhaustif, sur place vous allez avoir des surprises et faire des découvertes, néanmoins, les précédentes expériences d’expatriés au Cambodge et les conseils prodigués ici vous donneront une idée de ce qui vous attend sur place. Les opportunités professionnelles sont nombreuses au Cambodge, quels que soient votre niveau d’études et vos domaines de compétence, vous pouvez participer à l’émergence du pays des Khmers.

D’autres questions ? Téléchargez notre guide

🤔 Le Cambodge est-ce la destination parfaite pour y trouver un emploi ?

Pour ma part, mon choix s’est porté sur le Vietnam et c’est pourquoi je vous invite à vous renseigner bien plus sur les pays d’Asie du Sud Est. Même si le Cambodge est un pays agréable où vivre, il reste petit et les opportunités d’emploi restent faibles quand on le compare à son voisin le Vietnam. Le Vietnam compte de nombreuses usines, occupe une place majeure dans la sous traitance informatique ce qui permet à de nombreuses étrangères d’y recruter des vietnamiens et personnes étrangères. Il y a de nombreux débouchés et opportunités de faire carrière au Vietnam ou même y développer une activité ou utiliser la main d’œuvre très qualifié pour mettre en place une entreprise de sourcing ou de sous traitance informatique. Le PIB du Vietnam étant dix fois plus important que celui du Cambodge, c’est LE pays en Asie du Sud Est qui présente le plus d’opportunités d’emploi et de carrière pour des expatriés.

➡️ En savoir plus sur les opportunités de travail au Vietnam 🇻🇳