De partout dans le monde, on arrive au Cambodge, et on y reste. Il y a une raison à cela, plusieurs raisons. Ce pays a un passé très douloureux, mais un grand potentiel futur et ça, plusieurs personnes venues de partout dans le monde l’ont compris. On y croise des retraités qui viennent rechercher calme et sérénité, des jeunes avec la tête pleine d’ambition et de projets, des familles lassées de leur routine et séduites par le charme des plages et l’accueil de la population. Tous ont un point en commun, s’offrir un nouveau départ dans ce pays où à première vue tout semble plus facile.

Le Cambodge, pays de tradition et de modernité, adopte très doucement mais surement les vagues du développement.

Pourquoi s'expatrier au Cambodge : mélange modernité et tradition

Le Cambodge, c’est 181.035 km2 de terre à découvrir et 15.577.899 sourires à rencontrer. Il faut sûrement en connaître l’histoire, mais surtout en discerner les potentiels pour décider d’y déposer ses valises définitivement, comme l’ont déjà fait plusieurs expatriés sur place.

Guides complets mis à jour sur le Cambodge

💡 Notre souhait à travers le projet Movetoasia.com : vous permettre d’accéder aux meilleures ressources et guides mis à jour au sujet du Cambodge.

Vous trouverez ainsi une mine d’information sur les sujets liés aux opportunités, investissement ou même des sujets plus légers tels que la vie au Cambodge pour les expatriés. Voici les dossiers pratiques sur le Cambodge :

🇰🇭 S’expatrier et vivre au Cambodge

💼 Emplois et stages

📈 Investissements et opportunités au Cambodge

Investir, s’expatrier et prendre les meilleures décisions dès lors qu’il s’agit d’un autre continent n’est pas chose facile. Nous vous invitons à consulter ces dossiers précédent, vous abonner à la newsletter ainsi qu’à télécharger notre guide.

FAQ : Expatriation au Cambodge – Réponse à vos questions ?

👉 Le Cambodge est-il un bon pays pour s’expatrier ?

Beaucoup de retraités partent de la Thaïlande, des touristes cherchent des endroits plus authentiques, des expatriés un pays plus chaleureux en terme de visa et condition pour y habiter plusieures années. Est-ce que le Cambodge serait ce pays vers lequel de plus en plus de personnes s’intéressent ? Un coût de la vie abordable, une population accueillante, un climat tropical, une nourriture variée, une facilité d’obtention de visa longue durées. Le Cambodge n’a rien à envier à ses pays voisins tels que la Thaïlande ou le Cambodge et continue d’attirer ses partisans : des personnes qui sont à la recherche d’une vie plus harmonieuse, simple et sans tracas administratifs.

🤑 Y a t’il des opportunités d’emploi et business au Cambodge ?

Le Cambodge est un beau pays qui est peut-être parfait pour des vacances, mais y a-t-il des opportunités d’affaires ? Alors que de nombreux pays sont saturés par toutes sortes de domaines d’activité, le Cambodge est bien plus ouvert à beaucoup plus d’opportunités commerciales. On peut choisir d’ouvrir une nouvelle entreprise ou de trouver facilement un emploi parmi les entreprises locales, en raison de l’insaturation du marché du travail.

🤔 Où s’expatrier au Cambodge pour les opportunités d’emploi ?

En ce qui concerne les entreprises commerciales, quelle est la ville la plus appropriée pour s’y implanter ? Lorsqu’il s’agit de trouver la ville parfaite pour s’installer dans l’espoir de développer une entreprise ou de trouver un emploi raisonnable, la capitale du Cambodge serait la région la plus appropriée – Phnom Penh. Siem Reap est aussi dynamique et de nombreux français y travaillent dans le tourisme ou y ont monté une petite activité (auberge de jeunesse, hôtel, restaurants, bars …) à destination des nombreux touristes qui visitent cette ville chaque année.

🚨 Quelle est la sécurité au Cambodge ?

Si les pots-de-vin et la corruption sont élevés, les crimes violents et les vols restent toutefois modérés, même si le pays n’est pas encore complètement sorti de la pauvreté. Il faut être vigilent des vols à l’arraché (sur votre scooter) si vous êtes une femme portant un sac à main ou bien si vous téléphonez dans la rue. Veillez également à confier votre moto ou scooter à un gardien dès que vous rentrez dans un restaurant qui se chargera de le garder. Sans cela, vous risquez de voir des jeunes cambodgiens venir essayer de forcer le démarreur pour voler votre moto.

🏫 Comment s’expatrier quand on a des enfants ? Scolarité et écoles ?

J’aimerais beaucoup déménager au Cambodge, mais j’ai des enfants. Y a-t-il des inquiétudes concernant la scolarité et les barrières linguistiques ? C’est la question qui revient pour de nombreux français qui souhaitent partir à l’aventure en famille. Vous pouvez volontiers emmener vos enfants avec vous, car il n’y a absolument aucune raison de s’inquiéter. Le Cambodge a construit des écoles internationales qui maintiennent un niveau d’apprentissage très élevé, souvent par le biais de l’enseignement de l’anglais. Si ce n’est pas l’anglais, alors c’est la langue locale du khmer.

Point de vue Socio-politique

La situation politique est stable, et le pays bénéficie de plusieurs programmes d’aides notamment par l’EU, la banque mondiale, l’AFD. Le pays connaît une croissance économique avoisinant les 7%, grâce essentiellement au tourisme (surtout dans la région de Siem Reap et Phnom Penh) et à l’exportation de textiles et chaussures (destination Europe et Etats-Unis). L’agriculture est restée archaïque dans sa majorité, néanmoins le Cambodge exporte une quantité non négligeable de riz décortiqué avec 635.679 tonnes en 2017. Le monde du business y est assez tendu, la concurrence est rude et le vent de la corruption se fait ressentir à presque tous les niveaux hiérarchiques.

Malgré de récents progrès économiques, la pauvreté est bien présente. Mais tout laisse à prédire un futur très prometteur dans ce pays qui a plus d’un potentiel.

Les opportunités professionnelles

Le pays étant en plein essor, les opportunités pour l’entreprenariat, le bénévolat et les stages de fin d’études au Cambodge pour renforcer des compétences en attirent plus d’un. Quelques expatriés décident aussi de venir apporter de leur temps en contribuant au sein d’écoles de langues et enseigner le français ou l’anglais. Que ce soit dans des écoles de la capitale Phnom Penh, en donnant des cours particuliers ou même dans les provinces reculées du pays, devenir professeur de français ou d’anglais au Cambodge est très en vogue et propose de nombreuses opportunités. C’est toujours valorisant d’apposer sur un CV des expériences internationales. La création d’entreprise est facile et les domaines sont vastes, il y a encore de la place pour tous les aventuriers professionnels qui aimerait s’y établir. Tous les projets ambitieux du domaine de l’industrie, de l’agroalimentaire, de la restauration, du secteur de la technologie, le potentiel est encore très grand en ce qui concerne le Cambodge. Les opportunités professionnelles sont nombreuses sur place que vous soyez jeune diplômé en quête d’expérience, ou que votre carrière soit déjà bien lancée et que vous aspiriez à créer votre propre boîte à votre image en Asie du sud Est. Que ce soient des jeunes ayant de l’ambition ou des cadres en reconversion, beaucoup d’expatriés trouvent un épanouissement professionnel à Phnom Penh et font le choix de suivre la direction entrepreneuriale. Qu’il s’agisse de lancer un service innovant, un restaurant, un hôtel ou reprendre un commerce pour le relancer, on croise de plus en plus de francophones qui relèvent ces challenges et décident de créer leur entreprise au Cambodge. Pour les accompagner, certains avocats et comptables les assisteront à l’incorporation de leur entreprise, mais les parcours sont semés d’embûches, donc soyez bien entouré tout au long de ces démarches.

Pourquoi habiter à Phnom Penh en tant qu'expat

Particulièrement à Phnom Penh, on observe actuellement une émergence d’un style occidental influencé par l’arrivée des expatriés occidentaux qu’on y retrouve en grand nombre. Une rencontre harmonieuse entre tradition et modernité s’y fait ressentir, et cela plaît. Dans cette ville, comme dans les autres villes du Cambodge, les nouvelles boîtes émergent et touchent à tous les secteurs d’activités. Mais comme Phnom Penh est la capitale, forcément elle offre plus de possibilités par la présence de diverses enseignes internationales qui y sont représentées ou qui s’y sont installées. Les domaines les plus sollicités sont le tourisme et l’hôtellerie, la médecine, la communication, le droit, la santé, l’éducation. Beaucoup d’étrangers anglophones ont aussi décidé de donner des cours d’anglais ou de faire du tutorat. Certains ont même saisi l’opportunité de devenir enseignant dans l’une des écoles internationales au Cambodge.

Les salaires et les différents avantages attirent les étrangers et c’est une des raisons qui les poussent à s’installer au Cambodge. Bien que le marché du travail ne soit pas encore saturé au Cambodge et que nombreuses postes sont à pouvoir, les moins téméraires pourront aller consulter les plateformes de recrutement et trouver un travail en amont avant de faire le grand voyage de plusieurs heures jusqu’au Cambodge.

Travailler au Cambodge jeune diplômé pour des entreprises françaises

En effet, sur des plateformes comme HR Inc, LinkedIn, Top Job Cambodia, on peut facilement trouver du travail au Cambodge et même choisir celui qui correspond le plus à nos compétences. Les plus téméraires prendront directement les billets et chercheront une fois sur place, et ce n’est pas plus mal ni plus difficile. Une fois intégré le cercle de fréquentations approprié, ce sera très facile de trouver un emploi.

Cliquez ici pour obtenir notre e-livre dédié pour les expatriés au Cambodge

Les avantages de vivre au Cambodge

Le Royaume des Merveilles en a déjà conquis plusieurs, si la plupart du temps on y vient « juste pour voir », on finit par y revenir pour rester. Le premier avantage est surement celui de pouvoir se mettre en short et en tongs toute l’année ! La beauté architecturale, la population souriante, mais pas seulement, on s’installe au Cambodge aussi pour des raisons de fiscalité. Dans le système cambodgien, en dessous de 132$ de revenus, on ne paye pas d’impôts. Au-dessus de cette somme en revenu mensuel, le taux varie selon le revenu : par exemple, le taux le plus élevé de 20% du revenu est prélevé à partir de 3.289$ de salaire mensuel.

Une des raisons et un des avantages qui justifient le fait qu’on trouve un nombre important de retraités expatriés au Cambodge, c’est que le budget et coût de la vie sont très bas. Ainsi, quand on prend une retraite moyenne qui ne permettrait pas de bien vivre dans un pays développé, dès qu’on arrive en Asie du Sud-Est, et principalement grâce au coût de la vie et budget pour vivre au Cambodge, on peut prétendre à une très bonne qualité de vie. Ce critère étant bien sûr ajouté à la sympathie des cambodgiens, au climat et à l’excellente nourriture.

Nourriture de rue Cambodgienne pas chère coût de la vie faible

Il faut bien se pencher sur la législation concernant l’imposition si on veut définitivement déménager au Cambodge, car s’y installer signifie y devenir résident fiscal, et donc y payer des impôts ; et pourtant certains expatriés doivent aussi continuer à payer des impôts dans leur pays d’origine. Un homme avisé en vaut deux, n’hésitez pas à tirer tout cela au clair en accord avec les législations en vigueur dans votre pays avant de partir.

Le système de santé au Cambodge est en plein dynamisme et connaît des changements récents. Malgré un petit retard à cause de son passé historique, on peut décemment se soigner au Cambodge. Il y existe plusieurs infrastructures de santé équipées, et des professionnels de santé offrant plusieurs spécialités. Afin d’être protégé et de bénéficier des remboursements médicaux en cas d’accident au Cambodge, il est recommandé à tous les expatriés (quel que soit leur âge) de s’assurer. Pour cela, il faut choisir une assurance santé au Cambodge efficace et compétitive qui vous couvrira en cas de problèmes de santé. Dans les scénarios les plus compliqués, il sera toujours possible de se faire évacuer dans les villes voisines qui sont plus avancées médicalement comme Bangkok.

Se déplacer au Cambodge

La meilleure façon de se déplacer en ville reste les bus, qui pour la plupart sont des véhicules confortables et parfois même avec le wi-fi. Les frais de transports sont abordables et il existe des liaisons pour tous les quartiers. La qualité des routes étant encore à améliorer, on peut estimer que les voyages sont assez longs quand on évalue les distances. Néanmoins, il y a le train qui part de Sihanoukville, et longe le sud du pays jusqu’au nord-ouest vers Poipet, en desservant Phnom Penh la capitale. Pour les petites courses rapides en ville, les tuk-tuk sont bien pratiques et pas chers.

Expatriation à Siem Reap pour y travailler ou vivre sa retraite
Beaucoup de retraités choisissent le calme de Siem Reap pour y passer leur retraite

L’alternative de prendre une voiture de location pour la conduire soi-même, ou même d’en acheter une ou un scooter reste envisageable. Cependant, un permis cambodgien sera exigé ; sinon il va falloir procéder à l’échange de votre permis en un permis de conduire cambodgien. Ce n’est pas une formalité compliquée, mais il faut être patient. Cette alternative sera réservée aux plus courageux, car outre l’état des routes, les conducteurs et piétons ne respectent pas le code de la route. Une anarchie à laquelle il faut s’adapter et apprivoiser pour survivre sur les routes des villes comme Phnom Penh par exemple.

La sécurité

Malgré l’existence de vols à l’arraché dans les endroits très fréquentés et là où il y a des foules immenses, les autorités arrivent à maintenir la sécurité à un bon niveau. Une structure sans aucun doute, en pleine construction à l’image de ce pays, mais qui se défend en comparaison avec d’autres villes d’Asie. En tout cas, ce n’est pas le pays le plus assailli par l’insécurité en Asie du Sud-Est, malgré qu’il ne soit pas encore totalement sorti de la pauvreté.

La scolarité des enfants

Pour les parents qui décident de vivre au Royaume des merveilles et d’embarquer leurs enfants dans cette aventure, il existe au Cambodge des écoles internationales qui proposent un très bon niveau. Dans ces établissements, la langue d’enseignement est souvent l’anglais, sinon dans les écoles locales ce sera exclusivement le Khmer. Concernant le système scolaire, les études primaires durent 6 ans. A l’issue de ces années, un brevet est délivré et permet d’avoir accès au collège qui lui dure 3 ans. Ensuite c’est le lycée qui dure également 3 ans, et les épreuves du baccalauréat concluent ces années d’études.

Scolarité des enfants d'expatriés en écoles internationales ou locales

Tout commence par un rêve, un projet de s’installer dans un pays aux mille facettes après avoir été séduit. La réalité revient un peu une fois sur place, car visiter le Cambodge dans le contexte de vacances et y vivre ne sera surement pas pareil. Pourtant, beaucoup de ceux qui ont décidé de faire de leur rêve une réalité n’ont pas regretté d’avoir sauté le pas. Le potentiel du Cambodge est évident, son évolution est assurée, et participer à cela ne peut être que merveilleux. Aux frais d’un éloignement de la famille et des amis et d’un dépaysement total, l’expérience est plus qu’enrichissante à tous points de vue.

Cliquez ici pour consulter notre livre et préparer votre expatriation au Cambodge