Créer une entreprise, une start-up, un commerce ou un restaurant au Cambodge, beaucoup ont déjà concrétisé leur rêve. Un projet de création d’entreprise, où que l’on envisage de le faire, nécessite des moyens financiers et des compétences mais aussi et surtout des connexions. La création d’une entreprise ne se fait sûrement pas sur un coup de tête, beaucoup trop d’argent et de capital temps en jeu pour prendre à la légère ce genre de projet. Mais il ne suffit pas d’avoir les bonnes idées pour tenter sa chance dans le monde du business en Asie y compris au Cambodge.

La concurrence y est d’autant plus rude, les codes ne sont pas tout à fait similaires à ceux des autres pays. Le choix de monter sa boîte au Cambodge est souvent influencé par le fait que les démarches administratives ne sont pas complexes, le coût du processus est raisonnable, voir même bas en comparaison avec d’autres pays. Néanmoins, il faut admettre que la politique économique ouverte à l’implantation d’entreprises étrangères y est aussi pour beaucoup, assurant un système de protection des investisseurs. Pour encourager les investisseurs, il y est aussi possible d’obtenir un visa investisseur surtout s’il est prévu dans le business plan que l’entreprise embauche parmi la population locale. Mais prudence car un projet de création d’entreprise n’est pas non plus une garantie d’obtention de visa pour le territoire Cambodgien.

Une idée, un projet de business au Cambodge … ?

Chaque pays a forcément une particularité, une compréhension de la particularité du Cambodge n’est qu’un atout pour y monter sa propre boîte. Comment le business s’y déroule, qui sont les leaders d’opinions dans le domaine dans lequel vous décidez de vous lancer. Il ne s’agit pas encore ici de parler d’étude de marché, cela sera bien sûr utile, mais de prime abord, c’est plus ici une question culturelle.

Créer un business au Cambodge : startup pour embaucher des khmers

Évidemment, l’approche business et la façon de travailler ne sont pas les mêmes en Europe et en Asie, il faut assimiler cela et adapter sa stratégie avant d’entamer toutes démarches de création d’entreprise. Cela pourrait vous éviter bien des déceptions et vous aidera à anticiper les dilemmes auxquels vous allez faire face. Principalement, il est intéressant de savoir que là-bas, le bouche-à-oreille remplace les réseaux sociaux pour véhiculer les informations. Prudence est d’ordre, la moindre petite rumeur et votre entreprise ne pourra jamais connaitre le succès auquel elle est promise, aussi acharnés que seront les efforts que vous allez déployer. De même de par son histoire, il existe des domaines qui connaissent un retard et d’autres qui sont déjà bien développés sur place.

Le marché Cambodgien

Le domaine de l’agroalimentaire, notamment la restauration, et le domaine du tourisme et hôtellerie sont les plus prisés par les créateurs d’entreprises, surtout les étrangers. Mais quel que soit le secteur, vous devez absolument mener des enquêtes, faire une étude de marché très approfondie. Tout cela mérite qu’on se penche le temps nécessaire sur la préparation du projet avant de se lancer à proprement parler. Le choix doit se porter sur une niche encore peu ou pas exploitée, pour laquelle vous avez des compétences.

Expatriés incorporent leur business : entrepreneurs qui s'adressent au marché Cambodgien

Sachez évaluer vos points forts et vos faiblesses, et ne négligez surtout pas d’assurer une qualité de service irréprochable pour ne pas vous faire écraser aussitôt par la concurrence qui s’avère déjà très rude au Cambodge. Une très bonne préparation de votre dossier de faisabilité en vue d’une implantation au Cambodge pourra vous éviter de mauvaises surprises plus tard. Et vice versa une mauvaise appréciation lors de votre étude de marché peut vous coûter très cher en argent et en temps.

Vous avez un projet de business au Cambodge ? Consultez notre e-book pour préparer votre expatriation

Q&A Ouvrir une entreprise au Cambodge : réponses à vos questions

📊 Quel type de société devrai-je, en tant qu’étranger, me faire enregistrer ?

L’enregistrement d’une entreprise au Cambodge n’est pas le même que dans votre pays. Il y a quelques éléments supplémentaires à rechercher. Tout d’abord, vous devez vous familiariser avec le visa d’investisseur, surtout si vous cherchez à embaucher des résidents locaux. Comme la loi et les règles au Cambodge ne sont pas faciles à comprendre, nous vous recommandons vivement de rencontrer un cabinet d’avocats lorsque vous vous installez au Cambodge ou de demander des recommandations aux expatriés vivant au Cambodge pour évaluer les différentes options qui s’offrent à vous.

💰 Quels sont les frais liés à la création d’une entreprise ?

Vous devez avoir un compte bancaire avec un solde minimum de 1300 $. En outre, il est obligatoire d’enregistrer votre entreprise sur le site web du ministère du commerce, où vous devez payer des frais d’enregistrement d’environ 450 $. Vous devrez également payer d’autres frais pour l’enregistrement, l’obtention d’un permis de travail si vous souhaitez faire participer des étrangers à votre entreprise et obtenir tous les certificats nécessaires pour pouvoir vendre des marchandises au Cambodge, par exemple.

🇰🇭 Quelle entreprise est la plus susceptible de prospérer dans un pays comme le Cambodge ?

Le secteur de l’alimentation, les restaurants en particulier, est l’une des attractions touristiques les plus populaires, et il est très apprécié des entrepreneurs. C’est peut-être vrai, mais en raison de la croissance économique du Cambodge, de nombreux secteurs d’activité sont sûrs de prospérer.

📝 Quelles sont les conditions requises pour l’enregistrement d’une société au Cambodge ?

Nous vous recommandons vivement de travailler en étroite collaboration avec un comptable ou un cabinet d’avocats recommandé par un expatrié vivant au Cambodge, afin de ne pas trop vous inquiéter et de pouvoir compter sur eux pour les formalités administratives. En général, ils vous demanderont :

  • Un mémorandum contenant le statut de votre nouvelle entreprise
  • Un document d’identité
  • Un justificatif du domicile de l’entreprise (qui peut être un contrat de bail à loyer, ou une facture de gaz ou d’électricité)
  • Un certificat médical prouvant un bon état de santé
  • Une liste exhaustive du personnel étranger et local
  • Justification démontrant l’absence de casier judiciaire (du pays d’origine)

Le financement : les banques vous aident-elles à entreprendre ?

Expatriés ou population locale, il est possible de faire un prêt bancaire pour créer une société au Cambodge. Prudence sur les différentes conditions du prêt, les taux d’intérêts et divers autres frais possibles avant de signer.

Recruter des étudiants et jeunes diplômés au Cambodge dans les universités

Néanmoins, il existe aussi les investisseurs qui injectent de l’argent dans les start-up prometteuses. L’un n’empêche pas l’autre, il faut beaucoup de moyens et il y aura beaucoup d’imprévus, ce ne sera jamais de trop d’avoir un investisseur qui croit en votre projet et qui sera prêt à vous soutenir.

Formalités administratives : création d’entreprise

Ce n’est pas la partie la plus difficile dans les étapes de la création d’une entreprise au Cambodge. A ce niveau, le projet a eu le temps de mijoter, les idées se sont mises en place et il faut passer à la concrétisation. Les pièces à détenir sont un visa valide, un permis de travail, un compte bancaire dans une banque locale avec 1300 dollars de solde minimum.

Comment devenir entrepreneur au Cambodge et créér sa boite

Il faudra obligatoirement enregistrer la nouvelle entreprise sur le site du Ministère du commerce, et s’acquitter des droits afférents à cet enregistrement (environ 450 dollars). Lors de l’enregistrement en ligne, les pièces qui suivent seront à télécharger afin de compléter la demande :

  • Un mémorandum contenant le statut de votre nouvelle entreprise
  • Une pièce d’identité
  • Un justificatif de domiciliation pour l’entreprise (pouvant être un contrat de bail locatif, ou une facture de gaz ou d’électricité)
  • Un certificat médical justifiant d’un bon état de santé
  • Une liste exhaustive du personnel, étranger et local
  • Justificatif démontrant l’absence d’antécédents criminels (émanant du pays d’origine)

Une fois cet enregistrement effectif, vous recevez la licence d’entreprise, le statut et le certificat de constitution.

Formalités administratives pour l'ouverture d'un business légal au CambodgeLa prochaine étape est d’effectuer auprès du Département Général des Impôts une déclaration de création d’entreprise, puis auprès du Ministère du Travail et de la Formation Professionnelle qui délivrera le permis de travail pour tous les travailleurs étrangers.

Dans toutes vos démarches, n’hésitez pas à collaborer avec la population locale qui connaît plus le système administratif sur place. Tous ceux qui ont tenté cette aventure disent que la création d’entreprise au Cambodge n’est pas difficile, non sans obstacle, mais accessible à tout le monde. Les démarches sont clairement plus faciles que dans l’hexagone, toutefois force est de constater que la corruption y existe encore, et à défaut de pouvoir changer cela, on s’adapte.
La vigilance est d’ordre en ce qui concerne le cadre légal de la création d’entreprise au Cambodge. Il ne faut pas hésiter à faire appel à un consultant local pour cela.

Les difficultés à prévoir

Bien que le Cambodge ait une économie en progression et une forte dynamique de croissance économiques ces dernières années, les retards accumulés au cours de son lourd passé historique font que son développement n’est pas encore comparable à celui d’autres pays en Asie. La concurrence avec les pays déjà très avancés dans le secteur de l’entreprenariat se fera sentir très vite, des pays comme la Chine spécialement à Hong Kong. Cependant, une bonne étude du marché permet de tenir tête à la concurrence. Cela dit, ce n’est pas le vrai problème dans le processus de création d’entreprise au Cambodge, et en général en Asie du Sud-Est. Le plus dur c’est la corruption, car elle est omniprésente et se retrouve à tous les niveaux de l’administration.

Ouvrir une entreprise étrangère au Cambodge pour vendre des produits

Elle peut se manifester sous différentes formes, elle revêt plusieurs visages, mais elle est bien présente. Si bien qu’elle peut accélérer, ou retarder un processus et selon le contexte, le coût peut s’élever à très cher. Pour les grands investisseurs, un petit pot de vin par ci et par-là ne change pas grand-chose sur les grands projets et ce n’est pas les financements qui manquent. Mais pour les petites start-up des jeunes qui ont plus d’ambition que d’argent, ou pour les retraités qui vont investir la totalité de leur économie, ce n’est vraiment pas évident de faire des dépenses supplémentaires, au risque de ne jamais voir son projet de vie se réaliser.

Le gouvernement Cambodgien opère déjà plusieurs réformes dans ce sens, notamment par le renforcement de la loi anti-corruption, l’accès des citoyens aux informations publiques, une protection plus renforcée pour les personnes qui sonnent l’alerte. Le gouvernement s’est aussi engagé à lutter contre la corruption à travers diverses actions pour prouver que la transparence est instaurée au niveau des différents services publics. Les investisseurs sont donc encore nombreux à vouloir à y injecter des sommes conséquentes. Si par le biais de ces mesures l’autorité compte rassurer les entreprises pour venir s’établir au Cambodge, à chacun d’évaluer ses marges de risque en fonction de chaque porteur de projets. Car même dans un pays ou la politique anti-corruption est plus efficace qu’au Cambodge, on doit admettre qu’il y aura toujours des affaires qui échapperont aux autorités et des deals qui seront plus que douteux.

Cela n’enlève rien à la beauté d’un rêve de création d’entreprise au Cambodge, si c’est aussi votre souhait il ne faut pas hésiter et se lancer. C’est en chemin que vous allez rectifier votre tir au fur et à mesure que vous avancez (ou non) et en fonction de l’évolution de votre projet. Si d’autres ont réussi leur pari et vivent actuellement leur rêve, c’est que c’est possible. S’il y en a aussi d’autres qui ont décidé de garder profil bas et ont décidé de se réorienter sur autre chose ou même de rentrer déçu dans leur pays d’origine, c’est aussi qu’il n’existe pas de formule exacte pour que ça marche.

Besoin de plus d’information sur le business au Cambodge ? Téléchargez le livre et posez-moi vos questions en privé