Le Vietnam est connu pour ses forêts riches et bien développées dont les revenus de la production s’élèvent à plus de 10 milliards de dollars par an. Le pays exporte des millions de tonnes de bois à l’étranger pour le marché des consommateurs et un grand pourcentage des articles en bois provenant du Vietnam sont constitués de bambou, de rotin, de pailles et de produits connexes.

Le Vietnam est l’un des principaux pays de transformation du bois et cette industrie connaît une croissance énorme. Cela a conduit au développement de l’industrie du meuble au Vietnam, qui profite de la demande croissante de produits fabriqués dans le pays.

Les produits en bambou et en rotin représentent 3 % de la part du marché mondial

Le Vietnam est connu pour posséder presque 1000 villages artisanaux producteurs de bambou et rotin et qui représentent 24 % du nombre total de villages dans tout le pays. À l’heure actuelle, des millions de produits en bambou et en rotin sont exportés quotidiennement vers plus de 130 pays dans le monde. Le Vietnam obtient des recettes d’exportation moyennes de près de 200 millions de dollars US par an, ce qui représente plus ou moins 14 % de la valeur totale des exportations d’articles d’artisanat au Vietnam.

Le ministère des finances vietnamien indique que la valeur totale des exportations de produits en rotin et en bambou s’est élevée à 230,16 millions de dollars américains en novembre 2020. Le Vietnam continue de faire même état d’une croissance positive des exportations de rotin, de produits finis à partir de moules, de pailles et de produits en bambou vers de nombreux pays européens, ainsi que vers les États-Unis et le Japon. Et le Vietnam connaît toujours une tendance à la hausse du nombre d’investisseurs commerciaux dans l’industrie de transformation du bois et du bambou.

Même si le taux d’exportation des produits en rotin et en bambou augmente sensiblement, le Vietnam ne conserve qu’une petite part du marché mondial. Les rapports statistiques montrent que la part de marché mondiale des produits vietnamiens en rotin et en bambou est de 3,37 %. Le principal marché du Vietnam pour ces produits est celui des États-Unis, qui constitue 20 % de la valeur totale des exportations tandis que le marché japonais représente environ 16 %. Les optimistes suggèrent que ce pourcentage semble prometteur compte tenu du développement et de l’expansion continus de l’industrie dans un contexte d’investissements en hausse.

Nécessité d’un développement rapide de l’industrie du bambou et du rotin

La question est de savoir pourquoi l’industrie du rotin et du bambou du Vietnam ne se développe pas plus rapidement. Les experts suggèrent que l’artisanat et l’industrie textile du pays manquent de stratégie de développement durable claire, notamment en ce qui concerne le secteur du rotin et du bambou. De même, il est établi que de nombreuses politiques fixées pour la croissance et le développement du bambou, du rotin, des produits finis ou de la paille ne sont pas assez réalistes. De plus, ces politiques ne sont pas en adéquation avec les résultats actuels. En même temps, des facteurs tels que les conflits, les divisions, la monotonie des designs et le manque d’utilisation de technologies innovantes imposent à de nombreux investisseurs vietnamiens dans le bambou et le rotin des difficultés pour devenir compétitifs à l’échelle mondiale. Et enfin, le manque de capitaux, la faiblesse des marchés et l’accès limité aux matières premières ont soumis de nombreux producteurs de bambou et de rotin à des taux de rentabilité très bas.

Ce problème déconcerte de nombreux dirigeants et experts du secteur, beaucoup affirmant que le faible niveau de l’offre est inquiétant. Cela entrave le développement de l’industrie du rotin et du bambou. Par exemple, la principale source d’approvisionnement des producteurs de rotin et de bambou de Hanoi provient des provinces du Nord et de la région centrale du Vietnam. D’autre part, une petite quantité de meubles est importée de l’étranger. En même temps, l’approvisionnement en matières premières au Vietnam s’effectue depuis très longtemps par des routes secondaires, ce qui se traduit par des niveaux de production à petite échelle. En fin de compte, la production au Vietnam continue de fluctuer, retardant les délais de livraison des produits en rotin ou en bambou, et fournissant de faibles quantités ou une mauvaise qualité de produits. C’est la raison pour laquelle l’industrie est affectée, notamment lorsque les entreprises passent des commandes importantes. Cela explique pourquoi un grand nombre d’entre elles ont dû arrêter leurs exportations notamment parce qu’elles se trouvaient dans une impasse pour obtenir un approvisionnement stable en matières premières.

Pour améliorer les niveaux d’exportation des produits en rotin et en bambou, les experts de l’industrie affirment qu’il est nécessaire d’introduire des stratégies de développement efficaces. En outre, l’ensemble du système devrait collaborer, en particulier les villages d’artisans, les entrepreneurs, les organismes publics et les dirigeants, afin de créer des solutions globales aux problèmes de longue date auxquels l’ensemble de l’industrie est confronté. Certaines des solutions pourraient se baser sur la création de zones fluides de matériaux, la construction de sites efficaces de traitement et la préservation de systèmes pour les matières premières et la conception de produits innovants. Cela aidera les entrepreneurs et les investisseurs du secteur de l’artisanat à rivaliser avec d’autres concurrents mondiaux.

D’un point de vue commercial, la création de stratégies efficaces pour développer le commerce, et la recherche de nouveaux marchés plutôt que les traditionnels, par exemple les États-Unis ou le Japon, comptent parmi les facteurs les plus fondamentaux à prendre en compte pour sauver l’industrie du rotin et du bambou. Dans cette optique, les investisseurs et les entrepreneurs de ce secteur doivent explorer chaque marché avec soin pour aider à diversifier les produits afin de répondre aux besoins et aux goûts en constante évolution des consommateurs. Cela implique également l’introduction de lignes de produits plus sophistiquées et innovantes qui contribuent à la préservation de l’environnement, comme les pailles biodégradables qui réduisent considérablement l’empreinte carbone.
Si la croissance de l’industrie du rotin et du bambou repose sur la perspective d’une forte intégration financière dans l’économie mondiale actuelle, nombreux sont ceux qui pensent que l’adoption de l’accord de libre-échange (ALE) entraînera la suppression des barrières tarifaires et, parallèlement, une augmentation des barrières non tarifaires. Néanmoins, l’industrie du rotin et du bambou doit se concentrer beaucoup plus sur l’amélioration de la qualité des produits finis, en particulier à l’intérieur du pays.

Les pailles de bambou du Vietnam font monter d’un cran le « débat sur l’écologie verte »

Dans la mesure où le Vietnam avance lentement dans le développement de l’industrie du bambou et du rotin, on constate déjà beaucoup de progrès dans le domaine des pailles en bambou, ce qui a un grand impact sur le débat de la conscience environnementale – le virage vert. Ces pailles en bambou ne sont pas recyclables, puisque le bambou ne peut pas être recyclé. Cependant, c’est un matériau biodégradable.

Le Vietnam s’éloigne à grands pas de l’utilisation de pailles en plastique qui a causé de graves dommages environnementaux, en particulier au niveau des voies d’eau et des océans qui se retrouvent jonchés de pailles et de sacs en plastique. Les pailles en bambou arrivent au bon moment, alors que le monde lutte pour adopter des moyens de protéger la terre grâce à des solutions biodégradables.
En effet, l’origine de la paille en bambou vient de la volonté de créer des pailles écologiques, notamment en utilisant un matériau naturel et biodégradable, comme le bambou. Même si ces pailles sont plus chères que celles en plastique, elles peuvent être utilisées pendant un maximum de six mois avec un lavage régulier et les moyens adéquats de rangement. Les cannes de rotin et de bambou sont coupées en petits morceaux d’environ 25 centimètres de long et séchées à environ 120 degrés Celsius. Pour que ces pailles de bambou restent longtemps en bon état, sans pourrir ni se biodégrader, il faut les garder parfaitement sèches et bien aérées.

De nombreux hôtels et restaurants modernes préfèrent les pailles de bambou aux pailles en plastique. Il est également possible de trouver des pailles en bambou ou en rotin dans les cafés des centres-villes. Aux États-Unis, en France, à Taïwan ou en Allemagne, les habitants adoptent petit à petit les pailles en bambou ou en rotin.

Principaux fabricants/fournisseurs de bambou au Vietnam

L’industrie du bambou est quelque peu différente de l’industrie de la transformation du bois ou de la fabrication du bois. Par exemple, les fabricants de produits en bambou et de produits connexes ont tendance à créer des produits à petite échelle et selon des formes ou designs personnalisés. Ces designs peuvent éventuellement être conçus en fonction des goûts ou des besoins de clients spécifiques. Voici une liste de certains des fabricants/fournisseurs de produits en bambou les plus connus au Vietnam :

Bambou Mambou

C’est l’un des principaux fournisseurs de produits en bambou et d’autres articles dérivés sur le marché mondial. Ce fournisseur se concentre sur la fabrication de produits en bambou, y compris des pailles, sur mesure et à partir de commandes directes de clients. L’entreprise est fière de son utilisation de matériaux écologiques. Elle minimise également le plastique dans la plupart de ses produits finis ou assemblés et utilise plutôt des produits en bambou, en particulier ceux destinés au marché mondial.

Ce fabricant est situé à Vung Tau, au Vietnam, et s’approvisionne en matières premières auprès des communautés agricoles avoisinantes. Il entretient des relations professionnelles solides avec les agriculteurs locaux en leur apportant une aide financière et des possibilités d’emploi pour améliorer leur niveau de vie.

Pefso Company Limited

Il s’agit d’un fournisseur et d’un fabricant d’artisanat de premier plan au Vietnam, réputé pour l’exportation de produits artisanaux. Pefso est célèbre pour l’utilisation de produits en bambou et d’autres matériaux connexes, tels que l’herbe de mer utilisée depuis des siècles dans l’artisanat.

Pefso se distingue par son strict respect de la qualité, notamment dans le processus de production. L’entreprise investit beaucoup dans son département d’assurance et de contrôle de la qualité, avec des normes sophistiquées, ce qui a contribué à renforcer la qualité de ses produits sur le marché.

Pefso se procure la plupart de ses matières premières (rotin et bambou) auprès des agriculteurs locaux. Toutefois, l’entreprise se sert de technologies et de types de machines dernier cri pour maintenir un niveau de qualité supérieure. Fondée en 2009, Pefso a réussi à attirer une large clientèle dans près de 20 pays du monde entier.

Bamboo Master

Il s’agit d’une société internationale détenue par un expatrié et investisseur américain vivant au Vietnam. Il l’a créée après avoir abandonné son activité de vente de meubles à New York et avoir choisi de s’installer au Vietnam.
Selon Bamboo Master, l’entreprise est le premier producteur de produits en bambou, et utilise la meilleure qualité de ce matériau disponible sur le marché. Elle gère un système complexe de gestion du contrôle de la qualité et de l’approvisionnement, ce qui lui permet d’approcher facilement une large clientèle. L’entreprise a réussi à exporter des milliards de catégories de produits en bambou vers les États-Unis grâce à ses normes de contrôle de qualité inégalées.

Le PDG de cette entreprise d’approvisionnement, M. James, a travaillé dur pour se positionner en maître de la fabrication de meubles en bois, après avoir étudié au Japon et lancé son entreprise au Vietnam. Bamboo Master accepte des commandes personnalisées pour des produits dérivés de bambou.

Eco Bamboo Vietnam

Il s’agit d’une autre grande entreprise de fabrication de bambou qui travaille dur pour surpasser les autres entreprises de ce secteur au Vietnam. Elle s’efforce de renforcer son impact sur l’exportation de produits en bambou au Vietnam et s’attache principalement à vendre des produits verts, c’est-à-dire des produits respectueux de l’environnement, tels que le bambou et d’autres articles naturels en bois provenant du Vietnam. L’entreprise se distingue par le fait que tous ses produits sont fabriqués à la main par des artisans de renom. Leurs produits finis sont tous écologiques et contribuent donc à la protection de l’environnement.

Maison orientale

Il s’agit d’une autre entreprise basée au Vietnam et spécialisée dans les cadeaux en bambou de premier plan. La société fabrique des objets artisanaux spécialement conçus en s’appuyant sur des matériaux écologiques, qu’elle expédie dans le monde entier, notamment vers des pays comme l’Australie ou les Pays-Bas.
Le fournisseur s’appuie sur le bambou pour sa production de plateaux, pots, vases, cadres, boîtes et bien plus encore. L’entreprise fait également un effort supplémentaire pour fournir des produits de qualité supérieure à ses clients, par exemple des cadeaux en bambou spécialement conçus et fabriqués à la main. L’entreprise fabrique également de la vaisselle, des décorations, des bijoux et d’autres articles utilisant le bois, la soie, la noix de coco, entre autres.

Le bambou est le joyau de l’avenir du Vietnam

L’avenir du bambou au Vietnam est prometteur, surtout au vu de la surface importante occupée par les forêts de bambous dans pratiquement tous les coins du pays. De même, le nombre d’usines de bambou au Vietnam a doublé, ce qui signifie que le Vietnam continuera à traiter quotidiennement des produits en bambou pour le marché mondial.
Malgré le peu d’objectifs stratégiques de développement que les décideurs politiques peinent à adopter, le pays devrait tirer un grand profit de cette industrie prometteuse. Ceci est dû au fait que le marché de consommation des produits en bambou est en constante augmentation, et pas seulement aux États-Unis ou au Japon, mais également dans d’autres pays émergents.

Le Vietnam détient encore la possibilité de combiner de nombreux matériaux en bambou, comme le bois, pour fabriquer des produits optimisés pour les différents marchés. En outre, si l’on considère que le bambou pousse rapidement, que l’investissement initial est minime, et que les consommateurs paient très cher pour les produits à base de ce matériau (près de 10 à 20 % de plus que le bois), il s’agit bien d’une industrie d’avenir.