Acheter un terrain au Vietnam comme étranger

Le Vietnam est probablement en train de devenir un marché immobilier populaire aujourd’hui. Diverses raisons ont été attribuées à l’intérêt croissant des étrangers qui souhaitent s’installer au Vietnam. D’autres font même un pas de plus pour savoir s’ils peuvent posséder un terrain ou une propriété dans ce beau pays. Toutefois, la grande question est la suivante : peut-on acheter un terrain au Vietnam en tant qu’étranger ? Quel est le coût d’un terrain au Vietnam ?

Le Vietnam a assoupli les restrictions imposées aux étrangers en 2015. Depuis, le pays est devenu un point chaud pour de nombreux investisseurs en bourse, des chercheurs de biens immobiliers et des sociétés qui veulent investir leur capital excédentaire sur ce marché. Avant cela, seuls les Vietnamiens avaient le droit d’acheter et de posséder des biens immobiliers. Mais les terres étaient toujours régies par le gouvernement de l’État et possédées conjointement par le peuple. Cela signifie qu’un Vietnamien individuel n’a même pas le droit de posséder et de vendre des terres.

🚨 Comme tout pays émergent, risques importants riment souvent avec opportunités ou retour sur investissement élevés. Il faut toutefois être vigilant avec ce que vous lisez sur Internet.

Voici deux mythes et idées fausses que vous avez peut-être lus :

  • « Faut-il investir au Vietnam ? » → « Non, parce que c’est un pays communiste. » 😂
  • « Est-ce qu’on peut acheter des terrains au Vietnam comme étranger ? » → « Non, un étranger ne peut pas posséder de la terre au Vietnam. » 😲

Bref, bien que des limitations et restrictions soient bien présentes, sachez que c’est tout à fait envisageable. Mais comme très peu de personnes l’ont réalisé (par peur, méconnaissance, faible capitaux) … beaucoup jugent sans réelle expérience 🤓.

💡 Dans ce guide, nous allons vous partager un retour d’expérience concret issu de plusieurs investissements et achats de terrains réalisés au Vietnam en tant qu’étranger 🚀.

Malgré cette réglementation, le Vietnam reste toutefois le pays le plus attractif d’Asie où les étrangers cherchent à devenir propriétaires. Par conséquent, si vous êtes également intéressé par l’achat d’un bien immobilier au Vietnam, divers facteurs sont essentiels à connaître. Il s’agit notamment de :

Pourquoi investir dans le marché immobilier vietnamien ?

Le marché immobilier vietnamien a connu une croissance rapide depuis 2015. Au début de 2019 (avant la pandémie), le total des FDI (Investissements Étrangers) a atteint 38,02 milliards de dollars US, soit une augmentation de 7,2 % par rapport à l’année précédente. Pour le marché de l’immobilier type ‘condominium’ (secteur préféré des étrangers), la dynamique des ventes est très positive, avec plus de 90% des unités nouvellement lancées ayant été absorbées. Les investisseurs considèrent ainsi le marché immobilier Vietnamien comme comptant une offre limitée, doté d’une une forte demande et avec un prix moyen sur le marché primaire très compétitif par rapport à d’autres régions d’Asie du Sud-Est. Avec de tels avantages, les investisseurs étrangers affluent désormais sur le marché pour les raisons suivantes ;

1. La croissance rapide de l’économie du Vietnam

Pendant longtemps, le Vietnam a connu des difficultés économiques qui rendaient le pays défavorable aux étrangers. Cependant, le changement soudain des événements s’est avéré fonctionner pour les investisseurs locaux et étrangers. Par exemple, le PIB du pays a augmenté à un taux annuel moyen d’environ 7,2 % entre 2010 et 2019. Cela place le pays parmi les principales économies d’Asie du Sud-Est, dont le Cambodge avec un PIB de 7,8 %, les Philippines- 5,7 % et l’Inde- 4,2 %.

investir dans la terre au vietnam dans une ville ou campagne

Le PIB nominal par habitant du Vietnam a également atteint environ 2 785 dollars US en 2020. Le Vietnam devrait atteindre le statut de pays à revenu moyen supérieur en 2023, avec un revenu par habitant de 11 000 $ en 2035. La classe moyenne gagnant 714 $ par mois ou plus au Vietnam a doublé pour atteindre 33 millions de personnes, soit environ un tiers de la population, entre 2014 et 2020 et est considérée comme celle qui connaît la croissance la plus rapide en Asie du Sud-Est.

D’autre part, l’indice d’inflation du pays est actuellement stable entre 3 et 5 %. Cela montre que l’économie est actuellement propice aux investissements. Cela devrait également être une raison pour laquelle la plupart des étrangers sont prêts à acheter et à posséder des propriétés dans le pays.

2. Les prix des logements au Vietnam sont toujours élevés

Tous les investisseurs, qu’ils soient locaux ou étrangers, veulent toujours investir là où ils sont sûrs de récolter de gros bénéfices. Avec le marché de l’immobilier, il est possible de faire des bénéfices car le prix de la propriété est toujours considéré comme s’appréciant. Ceci est alimenté par le fait que le coût des maisons au Vietnam est toujours élevé.

Par exemple, en 2016, le prix d’un appartement haut de gamme à Ho Chi Minh-Ville – que les locaux appellent Saïgon – était compris entre 7 000 et 9 000 dollars par mètre carré. Il s’agit du prix le plus élevé de tous les temps pour un appartement au Vietnam. Toutefois, le coût d’achat d’une maison reste inférieur à Ho Chi Minh-Ville à celui des pays voisins comme Hong Kong, ce qui constitue un avantage pour les investisseurs.

3. Le partenariat du Vietnam avec la Chine

Alors que l’économie vietnamienne poursuit sa croissance, de nombreux investisseurs ont commencé à la qualifier de « prochaine Chine ». Cependant, quelle pourrait en être la cause ? La Chine y est-elle pour quelque chose ?

Bien sûr, la Chine a été le premier partenaire commercial du Vietnam pendant 12 années consécutives. Elle est également la première source d’importations et le quatrième marché d’exportation du Vietnam. En outre, le Vietnam a également établi un plan visant à construire un chemin de fer qui reliera la Chine à ses villes et à ses banlieues. L’initiative chinoise « Une ceinture, une route » en Asie du Sud-Est contribuera également à relier les sociétés commerciales entre la Chine et le Viêt Nam. Cela attirera davantage d’investisseurs étrangers dans les deux pays et au-delà, ce qui renforcera encore le marché de l’immobilier.

4. L’augmentation de la population du Vietnam

La population du Viêt Nam est actuellement d’environ 98 millions d’habitants. La population devrait atteindre environ 110 millions d’habitants d’ici 2050. L’augmentation de la population entraîne une hausse de la demande de logements et de biens immobiliers. Les investisseurs étrangers saisissent donc l’occasion et achètent davantage de biens immobiliers, qu’ils prévoient de revendre ou de louer à la population croissante à l’avenir.

Acheter un terrain au Vietnam en tant qu’étranger

Pour en revenir à notre question, pouvez-vous acheter un terrain ou une propriété au Vietnam en tant qu’étranger ?

Acheter et posséder une propriété au Vietnam a toujours été un défi pour la plupart des étrangers pendant de nombreuses années. Cela est dû à la réglementation défavorable et stricte en matière de propriété étrangère établie par le gouvernement. Seuls quelques étrangers pouvaient risquer leur capital sur le marché de l’immobilier.

acheter une maison ou terrain au Vietnam comme étranger

En juillet 2015, cependant, le gouvernement vietnamien a assoupli la réglementation stricte et a introduit la nouvelle loi vietnamienne sur le logement résidentiel (LRH). Cette loi a vu de nombreux étrangers manifester leur intérêt pour l’achat et la possession de biens immobiliers au Vietnam. Selon la nouvelle réglementation, les étrangers peuvent désormais acheter autant de propriétés qu’ils le souhaitent sans restrictions. Il s’agit d’un sursaut par rapport au plafond précédent qui limitait la propriété étrangère à une unité dans un condominium.

Limites de LRH

Même si cela semble être une excellente affaire pour les étrangers intéressés par l’achat d’une propriété au Vietnam, il existe toujours des limitations à la propriété étrangère. Voici un résumé des points clés de la nouvelle LRH de 2015 ;

  • Les étrangers ne peuvent acheter des biens que s’ils sont autorisés à entrer au Vietnam.
  • Bien qu’il n’y ait pas de limite au nombre de propriétés à acheter, les étrangers ne peuvent acheter qu’un maximum de 30 % des unités d’un condominium. Ils ne sont pas non plus autorisés à posséder plus de 10 % des propriétés d’un projet foncier.
  • Les étrangers ne peuvent acheter que 250 maisons au maximum dans une circonscription administrative donnée.
  • Le nombre de propriétaires étrangers de biens immobiliers dans chaque domaine est toujours limité par le gouvernement. En outre, les étrangers ne peuvent obtenir la pleine propriété que s’ils sont mariés à des citoyens vietnamiens.
  • La période de location des terres, tant pour les locaux que pour les étrangers, est toujours de 50 ans. Toutefois, cette période peut être renouvelée ou prolongée dans certains cas particuliers. Cela signifie que vous pouvez posséder une maison ou une propriété sur le terrain, mais pas le terrain lui-même.

Peut-on posséder un terrain au Vietnam ?

C’est la question la plus pressante pour la plupart des étrangers. Malheureusement, ni les étrangers ni les vietnamiens ne peuvent pas acheter de terres au Viêt Nam (et c’est le cas pour différents pays d’Asie du Sud-Est). Cela s’explique par le fait qu’au Vietnam, les terres sont la propriété conjointe de la population mais sont régies par le gouvernement.

Hein… les vietnamiens ne peuvent pas posséder de la terre ? Alors ils font comment ? 🤔

Techniquement, la Malaisie est le seul pays d’Asie du Sud-Est qui autorise les étrangers à acheter des terrains. Toutefois, certaines réglementations limitent la propriété étrangère de certains types de terrains.
Consulter un avocat certificat de propriété ou création de société pour les étrangers
Ainsi, les étrangers ou les sociétés étrangères au Vietnam ne sont autorisés à louer des terrains que pour une durée maximale de 50 ans, ou de 70 ans dans certains cas particuliers. Heureusement, le gouvernement envisage également d’étendre la période de location à 99 ans, ce qui fera sourire les deux investisseurs.

Quelle est la loi vietnamienne sur les droits d’utilisation des terres (LUR) ?

Le droit d’utilisation des terres (Land Use Rights, LUR) est une loi qui permet aux étrangers et aux locaux du Vietnam d’utiliser les terres qui leur sont attribuées par le gouvernement. Elle a été établie pour réduire les risques encourus par les étrangers lorsqu’ils investissent dans l’immobilier au Vietnam. Grâce à cette simplification, vous pouvez désormais utiliser et contrôler les terres comme vous le souhaitez. Toutefois, vous devez soumettre un certificat de droits d’utilisation des terres (LURC) au gouvernement avant d’être autorisé à louer le terrain.

Ainsi, avec cette loi, les étrangers peuvent-ils acheter des biens immobiliers aux Vietnamiens locaux ?

Maintenant que vous avez compris les limitations et restrictions pour les étrangers, nous pouvons maintenant vous expliquer quels sont les deux moyens les plus utilisés pour acheter de la terre au Vietnam en tant qu’étranger :

  1. Achat avec un prête-nom vietnamien (proche, ami(e), femme / mari, etc …);
  2. Achat via la création d’une société vietnamienne dont le capital peut être détenu à 100% par un étranger;

En tant qu’étranger, vous pouvez uniquement acheter des biens directement auprès de promoteurs sur le marché primaire ou auprès d’étrangers qui l’ont déjà fait. Il existe des restrictions sur le marché secondaire, où les étrangers ne peuvent pas acheter des biens directement aux locaux si le quota d’étrangers est plein. En outre, les étrangers ne peuvent acheter que des unités dans des condominiums de marque et non des appartements locaux, à moins qu’ils ne soient mariés à des citoyens vietnamiens. Nous abordons un peu plus bas sur le guide le cas des condominiums si c’est le type de propriété que vous souhaitez acheter.


(vidéo en anglais avec les sous-titres en 🇫🇷 français)

Pour ce qui est du cas des terrains et pour illustrer les propos, voici une vidéo pratique où je vous montre:

  • le type de terrain qu’on peut acheter au Vietnam;
  • j’introduis les notions de propriété pour un investisseur étranger;

Si vous souhaitez discuter en privé de votre projet d’achat de terrain au Vietnam, en savoir plus sur le processus de création de société ou bien des conseils de la part d’un français qui a investi au Vietnam, rendez-vous sur la page de contact.

Contactez-moi et parlez-moi de votre projet d’investissement au Vietnam

Certificats de propriété au Vietnam

Pour que vous puissiez être propriétaire d’un bien immobilier au Vietnam, vous devez avoir un certificat de propriété. Les étrangers ont eu des problèmes pour recevoir leur certificat de propriété en 2017, ce qui a provoqué des remous sur le marché de l’immobilier. En effet, les investisseurs étrangers ne sont pas autorisés à acheter des propriétés dans les zones réservées à la défense et à la sécurité nationales. Par conséquent, le ministère de la Défense nationale, en collaboration avec le ministère de la Sécurité publique, a dû définir les propriétés situées dans les zones réservées à la sécurité nationale.

type de terrain au Vietnam : jardin , riziere ou terre constructible

Avant d’acheter une propriété au Vietnam, vous devez donc confirmer si la propriété peut être détenue par des étrangers. Vous devez également vérifier si vous pouvez recevoir à temps les certificats de propriété suivants.

Le livre rose

Le livre rose est un certificat qui prouve que vous êtes propriétaire et que vous pouvez utiliser votre bien comme vous le souhaitez. Son nom vient du petit livre rose que vous recevez lorsque vous achetez un logement dans un marché immobilier. Ce certificat vous donne le droit de louer votre propriété et déclare toute information sur l’héritage de la propriété.

Le livre rose est généralement délivré aux étrangers qui investissent principalement dans des condominiums. Il fait donc office de titre de propriété pour vérifier l’appartenance du bien et vous permet de faire ce qui suit ;

  • Transformez votre maison en propriété résidentielle ou utilisez-la à toute fin légale pour le terrain.
  • Démolir, entretenir, rénover ou reconstruire la propriété en respectant les conditions et les procédures des lois sur la construction.
  • Utilisez votre propriété pour des transactions telles que la vente, l’hypothèque et la location.

Le livre rouge

Le Livre rouge existe depuis plus longtemps que le Livre rose. Contrairement au Livre rose qui certifie la propriété d’un terrain, le Livre rouge est utilisé pour prouver la propriété du terrain lui-même et non des structures physiques.

Un autre document important à posséder est le contrat de vente et d’achat (SPA). Il prouve également que vous avez acheté la propriété. Bien que cela puisse suffire à prouver que vous êtes propriétaire, il est conseillé d’avoir au moins trois certificats pour votre sécurité. En effet, vous risquez de rencontrer des difficultés si vous vendez votre propriété sans livre rose ou contrat de vente et d’achat.

Processus d’achat d’une propriété au Vietnam

Si vous envisagez d’acheter une propriété commerciale au Vietnam, vous devez d’abord vous renseigner sur l’ensemble du processus pour éviter de tomber dans des coûts cachés. Voici les étapes de l’achat d’une propriété ;

1. Réfléchissez aux raisons pour lesquelles vous devriez investir au Vietnam

Cela peut paraître bizarre, mais c’est la partie la plus importante de votre parcours d’investissement. Tout d’abord, demandez-vous pourquoi vous prendriez le risque d’investir au Vietnam en tant qu’étranger. Grâce à la réglementation bien établie en matière de propriété étrangère, vous bénéficierez au moins de certains avantages en tant qu’investisseur immobilier.

Acheter ou vendre un terrain au Vietnam

Là encore, le fait d’envisager les raisons pour lesquelles vous souhaitez investir au Vietnam vous donne le temps de réfléchir aux meilleurs endroits pour acheter une propriété. Vous pouvez également trouver des agents immobiliers compétitifs qui vous éclaireront sur les meilleures voies à suivre.

2. Faites appel à un agent immobilier

Une fois que vous avez évalué vos options d’investissement, il est temps de trouver un agent immobilier de bonne réputation. L’utilisation de l’immobilier est le moyen le plus facile d’entrer sur le marché de l’immobilier au Vietnam, bien qu’il puisse être difficile de trouver un agent réputé et parlant anglais par rapport à d’autres pays comme la Thaïlande et la Malaisie.

Si vous avez des difficultés à trouver une agence immobilière, vous pouvez nous contacter directement. Nous vous présenterons des projets immobiliers, conseilleront en matière d’investissement et recommandent éventuellement des intermédiaires ou agents réputés pour vous aider à acquérir des biens immobiliers au Vietnam.

De plus, lors de l’achat de projets fonciers, il est recommandé d’engager un avocat spécialisé dans l’immobilier qui vous aidera dans les transactions importantes. En revanche, si vous achetez des condominiums sur le marché primaire, votre agent immobilier ou le promoteur fera appel à son avocat spécialisé en droit immobilier.

3. La première phase d’annonce des nouveaux projets

Cette phase s’applique uniquement aux nouveaux projets sur le marché. Dans cette phase, le promoteur met le bien en vente avec ses informations, notamment :

  • L’emplacement de la propriété.
  • La taille du projet.
  • Le type de projet – s’agit-il d’un condominium ou d’une maison de ville ?
  • Combien d’unités y a-t-il ?
  • Quel est le prix de la propriété ?
  • Autres informations connexes.

Comme il vous est difficile d’accéder à ces informations en tant qu’étranger, votre agent se chargera de la recherche. En outre, si vous recherchez une propriété en revente, vous pouvez sauter cette étape.

4. Payer des frais de réservation remboursables

Lors de la première étape d’annonce, le promoteur annoncera également les frais de réservation remboursables pour les acheteurs intéressés.

frais de réservation pour sécuriser votre investissement

Vous pouvez envoyer votre agent lors de l’événement d’annonce, qui paiera les frais en votre nom, ou vous pouvez assister vous-même à l’événement. Les frais de réservation remboursables varient en fonction du type de propriété vendue. En général, voici les montants ;

  • 2 500 dollars pour les projets de moyenne envergure.
  • 5 000 $ pour les projets haut de gamme.
  • 10 000 $ pour les propriétés de luxe.

Une fois le paiement effectué, le promoteur fournira à chaque demandeur un numéro de réservation et l’ajoutera à la liste des « premiers acheteurs ». Avec ce numéro, vous pourrez choisir vos meilleures unités lorsque le premier événement de vente sera lancé. Vous pouvez également annuler la réservation et récupérer vos frais sans aucune raison.

5. Assister à l’événement officiel de lancement

Lorsque la phase d’annonce est terminée, le développeur annonce alors l’événement de vente officiel. Seules les personnes ayant les numéros de réservation sont autorisées à assister à l’événement de lancement officiel.

Cependant, le promoteur doit partager plus de détails sur les projets entre 4 et 8 semaines avant l’événement de lancement officiel. Il s’agit notamment de :

  • Le plan d’étage et la conception.
  • Les types d’unités.
  • Les mises en page.
  • Surface de l’unité.

C’est pendant l’événement de vente que le promoteur peut maintenant partager tous les détails sur le prix de vente et les procédures de paiement. Vous aurez également l’occasion de voir et de choisir vos unités pendant l’événement de vente. Si vous êtes suffisamment convaincu de l’état des unités, vous pouvez demander un remboursement qui sera effectué immédiatement.

6. Signer le contrat de dépôt

Si vous êtes satisfait du bien ou du logement, vous pouvez passer à l’étape suivante, qui consiste à signer un contrat de dépôt.

Signer le contrat et payer la caution pour accord d'achat
Le contrat de dépôt est généralement signé environ 2 à 3 semaines après l’événement de vente. Une fois le contrat de dépôt signé, les frais de réservation remboursables deviennent un dépôt non remboursable. Vous devrez également payer environ 10 à 20 % de la valeur de l’unité au cours de cette étape.

7. Signer l’accord de vente et d’achat (SPA)

SPA : accord de vente Le contrat de vente et d’achat (SPA) est signé entre 3 et 6 mois après le paiement de l’acompte. Vous devez alors payer un supplément de 10 à 20 % de la valeur de l’unité. En effet, la loi sur la commercialisation des biens immobiliers (2014) stipule que les projets sur plan ne peuvent être mis en vente que lorsque les fondations sont terminées. Habituellement, les fondations prennent environ 3 à 6 mois pour être achevées.

8. Calendriers de paiement pour les biens au Vietnam

C’est la dernière étape au cours de laquelle vous devez effectuer des paiements mensuels si vous achetez à tempérament. Les personnes qui achètent un bien immobilier au comptant peuvent sauter cette étape, bien qu’elles puissent être confrontées à des taxes similaires à certaines étapes de leurs transactions.

Le calendrier des paiements peut varier en fonction des propriétés et des promoteurs. Toutefois, le montant général se situe entre 1 % et 3 % chaque mois. En outre, la loi sur les transactions immobilières (2014) exige que les étrangers ne paient que 50 % de la valeur unitaire en versements échelonnés avant d’être propriétaires du bien. Cela pourrait être un inconvénient, car les Vietnamiens locaux peuvent payer jusqu’à 70 % de la valeur unitaire en versements échelonnés.

Une fois que vous avez payé les 50% de la valeur de l’unité, le promoteur peut maintenant vous remettre l’unité. Mais vous devrez encore payer 45 % de la valeur de l’unité en espèces avant la remise de la propriété. Cela représente un total de 95 % du prix de la propriété déjà payé. Les Vietnamiens doivent payer au moins 25 % à ce stade.

calendrier des paiements du bien au Vietnam
Les 5 % restants sont payés lorsque vous recevez le certificat de propriété (le livre rose). Toutefois, ce n’est pas la dernière étape car vous devrez également payer 2 % supplémentaires de la valeur de la propriété au titre des frais d’entretien et des frais de gestion et d’exploitation pendant un an. Par conséquent, vous devez payer un total de 102 % de la valeur de la propriété avant de devenir propriétaire au Vietnam.

L’impôt foncier au Vietnam

Les taxes immobilières au Vietnam sont parmi les plus compétitives de la région du Sud-Est. En tant qu’étranger à la recherche d’une propriété au Vietnam, vous devez être conscient des taxes suivantes sur le marché primaire :

Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Payer les taxes a l'achat du bien immobilierLa TVA n’est applicable que lors de l’achat de condominiums sur le marché primaire. Elle représente généralement 10 % de la valeur de l’unité.

Frais d’entretien

Les frais d’entretien ou le fonds d’amortissement sont payés par l’acheteur à la fin du calendrier de paiement. L’acheteur doit payer un supplément de 2% de la valeur de l’unité pour le fonds d’amortissement.

Frais d’inscription

Avant que l’acheteur ne reçoive le certificat de propriété, il doit payer 0,5 % de la valeur de l’achat comme frais d’enregistrement.

Impôt sur les revenus locatifs

Si vous achetez une maison pour la louer, vous devrez payer deux types d’impôts qui sont payés conjointement. Vous devez payer une TVA de 5 % plus un impôt sur le revenu des personnes physiques de 5 %, soit un total de 10 % au titre de l’impôt sur les revenus locatifs.

Impôt sur les gains en capital

C’est l’un des coûts cachés que les acheteurs étrangers de biens immobiliers doivent connaître, bien que cette taxe n’existe pas en théorie. Lorsque vous vendez votre propriété, vous devez payer 2 % des gains comme impôt sur le revenu.

Taxe foncière

Même si les étrangers ne peuvent pas acheter de terrains au Vietnam, ils doivent néanmoins acquitter une taxe foncière de 0,03 à 0,15 % lors de l’achat de tout projet foncier. Vous devez donc consulter votre agence immobilière ou votre avocat spécialisé en droit immobilier pour savoir comment faire face à ces coûts cachés.

Le verdict

Alors, un étranger peut-il acheter un terrain au Vietnam ?

D’après la loi, il est clair que les étrangers tout comme les locaux, ne peuvent pas acheter de terres au Vietnam. Cela s’explique par le fait que les terres sont la propriété collective des citoyens, mais qu’elles sont réglementées par le gouvernement. Cependant, les étrangers peuvent acheter des propriétés au Vietnam, y compris les projets fonciers particuliers et les utiliser comme ils le souhaitent.

guide d'achat et investissement dans un terrain au Vietnam

L’achat d’une propriété au Vietnam dans des projets immobiliers aux quotas étranger et son enregistrement pourraient être l’un des plus faciles en Asie du Sud-Est. Cela s’explique par le fait qu’il faut entre 43 et 71 jours pour achever la procédure d’acquisition avec des frais relativement abordables.

Pour le cas des terres, selon votre situation : Viet Kieu, marié à une personne vietnamienne, investisseur au Vietnam, … Il peut être pertinent de vous renseigner sur l’achat ou l’investissement dans des terrains au Vietnam. Si vous souhaitez aller plus loin dans la lecture (et découvrir la vidéo d’un projet immobilier de A à Z), consultez ce guide sur la construction de maisons au Vietnam. Certaines régions ont le vent en poupe et les prix flambent :

  1. Soyez donc vigilent et renseignez-vous avant de faire le premier pas (avocats, agents immobiliers ou consultez des gens de confiance résident la ou vous souhaitez investir), ou bien;
  2. Tournez-vous vers des régions où le prix croît de manière plus mesurée synonyme d’une croissance organique du aux infrastructures, développement des villes avec des prédictions d’éventuels retour sur investissement est plus prédictif;

Pour en savoir plus sur l’investissement dans les terrains au Vietnam : découvrir les erreurs à éviter, conseils et manière de procéder si vous souhaitez vous aussi vous lancer dans l’investissement immobilier; téléchargez gratuitement le livre : « les 7 erreurs commises en Asie ».

Cliquez ici pour recevoir votre exemplaire du livre